OL : Jouer n'importe où pour de l'oseille, l'OL dit non !

OL : Jouer n'importe où pour de l'oseille, l'OL dit non !

Photo Icon Sport

L'été dernier, l'Olympique Lyonnais était allé jouer en Chine un match amical contre l'Inter, cette rencontre se déroulant dans des conditions climatiques extrêmes et guère propices à un bonne préparation estivale, sans même parler du déplacement. Mais tout cela relevait d'un motif très clair, permettre à l'OL d'empocher les belles primes promises aux équipes qui acceptent ce genre de rencontres amicales en Asie ou ailleurs dans le monde. 

Mais cette année, finis les déplacement en Chines ou aux Etats-Unis, c'est en Europe que Bruno Genesio et ses joueurs vont se préparer. Une décision dont se réjouit le coach de l'OL même s'il est conscient de l'importance de telles recettes financières, du moins dans le passé. « Il faut savoir s’adapter au contexte économique et les tournées en Asie ou aux États-Unis sont lucratives pour le club. Là, c’est plus adapté à une équipe qui va jouer la Ligue des champions, sans de longs voyages ni de décalage horaire. On va aussi avoir des matches de préparation de très, très haut niveau, qui vont nous mettre tout de suite dans le bain », a rappelé Bruno Genesio. Cette été, l'OL affrontera en préparation Sion, Fulham, Huddersfield, l’Inter, Benfica, Chelsea et Wolfsburg, tout cela en Europe, avant de recevoir Amiens pour la 1ère journée de Ligue 1. On est très loin de la Chine.