OL : Genesio out, Aulas s'attaque désormais aux joueurs

OL : Genesio out, Aulas s'attaque désormais aux joueurs

Photo Icon Sport

De retour d'un déplacement professionnel, Jean-Michel Aulas en a profité pour discuter longuement avec Bruno Génésio jeudi soir.

Les deux hommes forts de l'Olympique Lyonnais s'étaient quittés mardi dans le brouhaha médiatique de l'élimination de la Coupe de France face à Rennes (2-3). Alors que l'entraîneur rhodanien aurait pu valider une prolongation de contrat de deux saisons en cas de qualification, Genesio a finalement échoué dans sa quête de Stade de France. Par conséquent, et vu qu'il ne remplira pas les deux conditions fixées par le comité de gestion de l'OL, le technicien est libre de ses actes en vue de la saison prochaine, comme l'est Lyon par rapport à son probable futur entraîneur. Malgré tout, et avant de penser au prochain exercice, les Gones doivent tout casser d'ici à la fin de la saison. Le président ne leur laisse de toute façon pas le choix.

« Pour l’instant et comme l’a dit clairement Bruno, avec sincérité et tout l’attachement qu’il porte à l’OL, la seule priorité est de bien finir la saison en se qualifiant pour la Champions League. Bien sûr parce qu’il faut toujours regarder devant soi, et encore plus lorsqu’on a des responsabilités importantes, Bruno comme entraîneur de l’OL et moi comme président. Nous avons échangé avec Bruno pour essayer de comprendre ce qui avait conduit à l’élimination mardi, malgré toutes les qualités de Rennes, et faire en sorte que nous remportions le match samedi. Les joueurs doivent une revanche à Bruno, aux supporters qui ont été parfaits mardi et à l’institution. Je garde confiance en eux, même s’ils m’ont déçus. J’irai les voir vendredi pour échanger avec eux et leur exprimer mon point de vue et ma confiance dans leur fierté et leur talent, et je serai très attentif à ce qui se passera samedi », prévient, sur le site de son club, JMA, qui ne pardonnera donc pas un nouvel échec en cette fin de saison. La deuxième place, actuellement occupée par le LOSC avec quatre unités d'avance sur l'OL, pourrait être un joli lot de consolation, mais pas forcément du pain bénit pour Genesio...