OL : Et si le problème de Lyon, c’était Aulas ?

OL : Et si le problème de Lyon, c’était Aulas ?

Photo Icon Sport

En annonçant son choix de nommer Juninho directeur sportif tout en prenant du recul par rapport à l’actualité sportive de son club, Jean-Michel Aulas avait fait l’unanimité en sa faveur l’été dernier.

Mais avec les résultats chancelants et la méthode Sylvinho qui n’a pas fonctionné, le président lyonnais est rapidement revenu sur le devant de la scène, surtout en voyant que la communication de Juninho n’était pas encore optimale. Résultat, le coach brésilien a pris la porte et Rudi Garcia a été nommé à la surprise générale. Un choix effectué en urgence et qui ne porte pour le moment pas ses fruits. Résultat, dans son analyse sur les déboires de l’OL, Frank Leboeuf va encore plus loin en accusant tout simplement son dirigeant en chef d’en être le responsable.

« Rudi Garcia doit retrouver l’allant qu’il a connu par le passé pour arriver à un certain succès. Mais les coupables, ce sont aussi les joueurs car on sait très bien que leur mentalité n’est pas fiable à 100 %. On les a vu capables de faire des gros matchs mais également de sombrer. Ils sont autant responsables que Rudi Garcia. Et puis, est-ce que le président Aulas, avec tout le respect qu’on lui doit, a toujours la patte pour pouvoir créer une équipe compétitive ? Je pense que Sylvinho aurait dû rester plus longtemps, ils se sont précipités. Il a écumé pas mal d’entraîneur ces dernières années en cherchant un fautif alors que le fautif, il est peut-être devant son miroir quand il se regarde le matin », a livré le champion du monde 1998 sur RMC. S’il y a en effet eu trois entraineurs différents à l’OL en quelques mois, on ne peut pourtant pas dire que le président Aulas soit du genre à couper les têtes de ses techniciens facilement sur la durée.