OL : Depay se fait les croisés, et impressionne les médecins

OL : Depay se fait les croisés, et impressionne les médecins

Photo Icon Sport

En moins de 45 minutes, Memphis Depay et Jeff Reine-Adelaïde ont été victimes d’une rupture des ligaments croisés lors du match entre l’OL et Rennes dimanche.

Pour de nombreux observateurs, il n’y a pas de hasard et les incidents entre les joueurs et les Bad Gones mardi ont pu avoir un impact sur le niveau de stress des joueurs avant cette rencontre face à Rennes. Et si finalement, les corps de Memphis Depay et Jeff Reine-Adelaïde avaient lâché sous la tension et le stress accumulé dans le climat délétère de l’OL ? Pour le professeur Bernard Moyen (73 ans), considéré comme l’un des grands spécialistes européens du genou, cette explication ne tient pas debout.

« Cela dépend de quel stress on parle. Le stress de la performance, non, parce que tous les joueurs sont dans un état identique. Ils ont l'habitude de ce stress-là, et les examens qui ont été menés ont toujours montré que les joueurs étaient moins affectés par une défaite, par exemple, que leur environnement. C'est d'abord la fatigue globale qui entre en compte, la fatigue musculaire » a indiqué le spécialiste à L’Equipe, avant d’évoquer le fait que Memphis Depay soit resté sur la pelouse plus de 20 minutes après sa blessure. « Oui, il a pu l'avoir aggravée. Il est extrêmement étonnant qu'il ait pu jouer vingt-cinq minutes, cela paraît un peu incroyable. Il doit vraiment avoir un bon contrôle de son genou ». Désormais, l’objectif de Rudi Garcia et de son staff sera de faire le nécessaire afin que le nombre de blessés n’augmente pas à Lyon. Car cela commence à faire beaucoup…