OL : Ce duo de feu, c'est pour quand ? Le Progrès s'interroge

OL : Ce duo de feu, c'est pour quand ? Le Progrès s'interroge

Photo Icon Sport

La saison dernière durant une bonne moitié du championnat, c’est clairement Nabil Fekir qui a porté l’Olympique Lyonnais… avant de passer le flambeau à Memphis Depay, lequel a largement contribué à la qualification des siens pour la Ligue des Champions. L’histoire semble se répéter dans le sens inverse cette saison, le Néerlandais étant l’homme le plus décisif des Gones tandis que Nabil Fekir peine à retrouver son meilleur niveau. Absent contre Guingamp, l’international français aura l’occasion de briller après la trêve, avec des grandes affiches contre Manchester City, Saint-Etienne et Lille. Désormais, Le Progrès attend de voir les deux stars de l’effectif briller en même temps. Ce qui donnerait assurément un résultat très positif pour l’OL…

« Le derby de Rhône-Alpes tombe à pic pour que les deux stars de l’effectif ajustent leur partition de concert. Mais avant ce rendez-vous qui aura des allures de sommet entre deux prétendants au podium seulement séparés d’un point (OL 4e , ASSE 5e ), les deux coéquipiers vont possiblement se retrouver face à face vendredi à Rotterdam, cadre du match de Ligue des nations entre les Pays-Bas et la France. Ménagé et exempté du déplacement en Bretagne à cause d’une petite gêne musculaire, le capitaine lyonnais a bien rejoint Clairefontaine ce lundi. Le rassemblement avec les Bleus devrait lui permettre de retrouver une forme optimale quand le Néerlandais surfera sur celle affichée au Roudourou. On imagine néanmoins que le staff lyonnais va prier pour que le duo revienne sans pépin de sélection. Restera alors à l’OL, dans le sillage de deux des trois meilleurs buteurs de la saison passée, à sortir enfin un match plein » a détaillé Le Progrès dans son édition du jour. Reste à savoir comment Bruno Genesio animera son équipe après la trêve avec le retour de Nabil Fekir, le coach rhodanien ayant testé plusieurs systèmes de jeu ces dernières semaines.