OL : Carine Galli allume « l’anxiogène » Rudi Garcia

OL : Carine Galli allume « l’anxiogène » Rudi Garcia

Photo Icon Sport

Vainqueur de Nîmes vendredi soir (4-0), l’Olympique Lyonnais est remonté à la 7e place du classement, avec trois points de retard sur Lille, actuel troisième de Ligue 1.

Doucement mais surement, le club rhodanien retrouve un classement plus en adéquation avec son standing. Néanmoins, il n’y a pas le début d’une enflammade dans la capitale des Gaules, en particulier car l’OL s’est crashé face à tous les gros clubs qu’il a rencontrés depuis la venue de l’ancien Marseillais. Défait à Marseille, à Saint-Pétersbourg ou encore à domicile face au LOSC, Lyon a besoin de résultats références. Mais pour Carine Galli, interrogée à ce sujet sur La Chaîne L’Equipe, il n’y a finalement quasiment aucun progrès dans le jeu de l’OL depuis la prise de fonctions d’un Rudi Garcia qu’elle qualifie sans scrupules comme anxiogène. Il appréciera…

« La vérité c’est que Rudi Garcia a fait 11 matchs avec Lyon, et que tous les gros matchs, tu les as perdus. Tu as perdu à Marseille, tu as perdu deux matchs importants de Ligue des Champions contre Benfica et le Zénith, tu as perdu contre Lille… Donc il n’y a pas un bouleversement avec l’arrivée de Rudi Garcia et la réalité, c’est que Rudi Garcia est toujours aujourd’hui un personnage très anxiogène. Le seul truc sur lequel les supporters de l’OM et de l’OL sont d’accord, c’est qu’ils détestent Rudi Garcia. Et vendredi soir encore, le nom de Rudi Garcia était hué par les supporters de l’OL à Nîmes. Lopes adhère à son entraîneur, tant mieux pour lui. Mais dans le contenu des matchs, il n’y a pas de progression » a commenté la chroniqueuse, toujours pas convaincue des bienfaits du choix de nommer Rudi Garcia à la tête de l’Olympique Lyonnais, onze matchs plus tard.