OL : Bosz veut sa revanche, c’est l’OM qui va trinquer

OL : Bosz veut sa revanche, c’est l’OM qui va trinquer

Toujours marqué par la gifle reçue à Rennes (4-1) avant la trêve internationale, l’entraîneur de l’Olympique Lyonnais Peter Bosz a soif de revanche. Le Néerlandais aurait aimé retrouver le Stade Rennais pour remettre les pendules à l’heure. Mais se contenterait volontiers d’un succès dans l’Olympico dimanche soir.

Après une telle déroute, la trêve internationale n’était pas forcément le meilleur des remèdes pour l’Olympique Lyonnais. Surclassé par le Stade Rennais au Rozahon Park (4-1), le club rhodanien a eu tout le temps de repenser, d’analyser et de reparler de sa contre-performance. Cette rencontre a en effet animé le discours de Peter Bosz ces deux dernières semaines, durant lesquelles l’entraîneur des Gones préparait le choc à venir face à l’Olympique de Marseille, tout en pensant à son désir de revanche.

« La trêve au bon moment ? Je vous le dirai après Marseille... Je ne sais pas, on peut dire les deux choses en fait, a répondu le Néerlandais aux médias. J'ai essayé d'expliquer ce qui n'allait pas à Rennes. Je pense qu'on n'a pas toujours tout réussi mais la saison sportive est longue. C'est trop tôt pour penser que ce match contre l'OM est décisif mais on veut absolument gagner. Pour monter au classement, pour la santé du groupe. Une bonne équipe ne peut pas perdre deux fois d'affilée, j'attends une réaction. »

« J’aurais préféré rejouer Rennes »

« Comment retrouver la confiance après Rennes ? Je ne parle pas de confiance, ce n'est pas toujours ça. Mais j'aurais préféré rejouer Rennes deux jours après pour le coeur, pour la confiance. Les joueurs n'ont pas peur mais on doit beaucoup mieux faire avec l'envie de jouer, de gagner, a encouragé Peter Bosz, avant d’admettre son côté revanchard. Oui, si je pense comme un joueur, je le suis. » Au Groupama Stadium dimanche soir, c’est donc l’Olympique de Marseille qui pourrait subir la détermination des Lyonnais.