OL : Aulas n'est ni pour, ni contre, la révolution européenne, bien au contraire

OL : Aulas n'est ni pour, ni contre, la révolution européenne, bien au contraire

Photo Icon Sport

Si cette semaine le président de l'Olympique Lyonnais a vanté dans Le Parisien les mérites de la future réforme des coupes européennes, telle que plusieurs gros clubs du Vieux Continent la réclament, Jean-Michel Aulas a fait savoir ce jeudi dans un communiqué qu'il était loin d'apporter d'ores et déjà son soutien à ce changement radical.

« L’Olympique Lyonnais précise que le Président Jean-Michel Aulas n’a pas exprimé de position en faveur ou non du projet de réforme des coupes d’Europe, contrairement à ce qui peut être relayé, soulignant qu’il était prématuré de se positionner définitivement alors que les éléments du projet n’étaient pas tous connus. Jean-Michel Aulas a simplement précisé que la création éventuelle d’une Europa Ligue 2, réunissant 64 clubs en complément d’une Europa League 1 à 32 clubs, pourrait être bénéfique aux clubs français dont le niveau est aujourd’hui moyen au niveau européen et qui pourraient, ainsi, avoir plus de possibilités de participer à des épreuves européennes. Jean-Michel Aulas attendra d’avoir connaissance d’autres informations pour se prononcer et pour débattre sur des éléments tangibles de ce qui n’est, aujourd’hui, qu’une « vision », comme cela a été résumé lors d’une récente réunion sur ce sujet à la Fédération », indique l'Olympique Lyonnais, laissant ainsi planer le doute concernant sa présence dans le camp des réformateurs.