OL : Aulas ne salive pas devant les millions russes, qataris ou américains

OL : Aulas ne salive pas devant les millions russes, qataris ou américains

Photo Icon Sport

La saison est désormais terminée pour l'Olympique Lyonnais qui se classe quatrième de Ligue 1 et pourra surtout retenir de cet exercice 2016-2017 sa présence en demi-finale d'Europa League. Critiqué comme jamais par les supporters de l'OL pour son soutien ferme et indéfectible à Bruno Genesio, Jean-Michel Aulas n'est pas du genre à tomber dans la déprime. Alors, au moment où les critiques sont vives sur le bilan de cette saison lyonnaise, le président de l'OL reste droit dans ses bottes et il est toujours persuadé que l'Olympique Lyonnais a fait les bons choix face à la concurrence française basée sur des investissements étrangers.

« Nous avons des infrastructures classées maintenant parmi les meilleures d’Europe. On a fait 50 000 spectateurs contre Nice. On a une académie parmi les meilleures aussi. Et j’ajoute que nous disposons d’une puissance financière que pratiquement aucun club français ne peut avoir au niveau des ressources que nous générons. Notre modèle est unique. De très nombreux clubs peuvent nous envier. Et l’ambition est d’aller tout en haut, on y travaille », a confié, dans Le Progrès, le président de l'Olympique Lyonnais, qui ne salive pas devant les millions venus du Qatar, de Russie ou des Etats-Unis.