Mercato : Duel entre l'OL et l’ASSE pour un goleador de National

Mercato : Duel entre l'OL et l’ASSE pour un goleador de National

Icon Sport

Alors que le sprint final bat son plein en Ligue 1, que ce soit dans la course pour les places européennes ou dans la lutte pour le maintien, le mercato estival commence déjà à être dans toutes les têtes.

L’été prochain, le marché des transferts sera chaud… ou pas. Car si de nombreuses formations françaises vont tenter de renforcer leur effectif, l’argent ne coulera pas à flot comme cela a pu être le cas il y a encore quelques mois. Entre la crise du Covid et le couac Mediapro, les clubs vont finir l’exercice dans le rouge. Pour équilibrer les comptes, certains présidents n'hésiteront pas à vendre leurs meilleurs joueurs. Et en contre-partie, les coachs devront sûrement se contenter de quelques recrues à moindre prix. C’est donc lors du prochain mercato que les clubs seront à la recherche des bonnes affaires. Et pour cela, pas forcément besoin d’aller à l’étranger, puisque certains éléments ont brillé dans les divisions inférieures cette saison. Que ce soit en Ligue 2 ou en National, les clubs de l'élite auront quelques bons coups à faire, et notamment en attaque, où un joueur comme Andrew Jung est particulièrement courtisé.

Andrew Jung a des courtisans de prestige

Il faut dire que l’attaquant de 23 ans réalise une énorme saison à Quevilly Rouen. Alors que son équipe a d’ores et déjà validé sa montée en L2, le joueur prêté par Châteauroux en a profité pour se montrer à son avantage. Auteur de 23 buts en 30 matchs cette saison, Jung a tapé dans l’oeil de plusieurs clubs de L1. En effet, selon La Nouvelle République, le meilleur buteur de National est actuellement courtisé par l’OL, l’ASSE, Metz, Nîmes, Bordeaux ou Montpellier. Une belle liste qui fait saliver La Berrichonne. En difficulté, le club laissera probablement partir Jung. « Je ne sais pas s’il va partir, mais proposer à un garçon comme ça de rester en National si on descend, il risque de nous rire au nez. Il a forcément envie d’aller au-dessus », a lancé Patrick Trotignon, le nouveau directeur du club. Maintenant, ce sera aussi au World United Group, la propriété du prince saoudien Abdullah bin Mosaad qui vient de racheter 80 % de Châteauroux, de trancher. Dans tous les cas, le dossier Jung sera à suivre sur le prochain marché des transferts.