Ménès met fin à « la parano anti-lyonnaise »

Ménès met fin à « la parano anti-lyonnaise »

Photo Icon Sport

La réunion de la commission de discipline d’après-derby était attendue et pas seulement à Lyon où plusieurs incidents lors du match face à Saint-Etienne (les actions de Ferri et Yanga-Mbiwa, ainsi que les jets de fumigènes et pétards) pouvaient être saisis. Même s’il y a eu un cafouillage au sujet de la convocation du défenseur lyonnais pour son geste à l'encontre de Loïc Perrin, l’OL n’a pas été épargné avec le huis clos partiel décidé jusqu’à nouvel ordre par la commission de discipline. Pour Pierre Ménès, cette sanction est bien la preuve que Jean-Michel Aulas n’est pas le grand manitou de la Ligue 1 capable de faire disparaître les problèmes de son club auprès des instances d’un coup de magique. 

« Yanga Mbiwa convoqué par la commission de discipline. Fin de la parano anti-lyonnaise? Depuis dimanche j'entends que l'OL ne va rien subir que JMA est surpuissant, qu’il va étouffer le truc et gnagnagna. La preuve que non », a balancé le consultant de Canal+ sur Twitter. Pierre Ménès, qui n’a pas toujours été le plus grand soutien du président de l’OL par le passé, tient ainsi à rappeler que l’OL n’est pas plus protégé que les autres au sein de la LFP, malgré le poids et l’expérience de JMA.