Le « happy end » à double tranchant de l’OL

Le « happy end » à double tranchant de l’OL

Photo Icon Sport

C’est encore une fois, comme face à Reims jeudi, dans les arrêts de jeu que Lyon est allé chercher son succès face à Evian, ce dimanche (2-3). Des points arrachés dans les derniers instants qui prouvent bien évidemment que l’OL termine fort ses rencontres, et ne lâche rien. Mais pour Hubert Fournier, cela démontre aussi que son équipe peine à se mettre à l’abri pendant les 90 minutes. 

«  Quand on est mené deux fois à l'extérieur, cela ressemblait plus au résultat nul. Nous aurions eu malgré tout des regrets. C'est une fin heureuse pour nous. Nous n'avons pas lâché. A l'image du match gagné à Nice, l'adversaire avait marqué en premier et nous étions revenus dans la partie. Là, nous nous sommes encore plus compliqués la tâche. Sur une erreur de concentration, nous concédons ce deuxième but alors que nous sommes encore en train de fêter l'égalisation à 1-1 obtenue une minute auparavant. Nous avons fait preuve de caractère pour aller chercher dans un premier temps l'égalisation et se donner la chance de gagner en fin de match. C'est révélateur de certaines difficultés car nous souhaiterions maîtriser un peu mieux les rencontres. Cela prouve aussi beaucoup de caractère. On ne lâche pas, et ce sont des vertus à conserver si nous voulons rester sur le podium », a souligné l’entraineur lyonnais, qui souhaiterait voir l’OL éviter d’attendre les arrêts de jeu pour aller chercher les trois points.