L'abcès est crevé, l’OL s'en félicite !

L'abcès est crevé, l’OL s'en félicite !

Photo Icon Sport

A l’approche du déplacement à Troyes de samedi soir, l’Olympique Lyonnais espère avoir mis les problèmes de comportement du vestiaire au placard.

Le club rhodanien est tourné vers le jeu, les performances et les résultats, et Hubert Fournier a bien fait comprendre ce jeudi en conférence de presse qu’il était temps de s’occuper du terrain. L’entraineur lyonnais a donc expliqué posément que les tensions étaient désormais oubliées. « Il était nécessaire de crever l’abcès. On a renoué la communication et la vie dans le groupe. J’ai vu des signes positifs. Il y a toujours besoin de se dire les choses, c’est valable dans un sport collectif comme dans un couple. Est-ce que c’est réglé ? On le souhaite. Il y a eu des choses intéressantes cette semaine, les joueurs échangent plus, le vestiaire me paraît apaisé », a expliqué Hubert Fournier, pas loin de penser que l’OL avait peut-être besoin de cette friction pour repartir sur des bases saines après un été beaucoup plus agité que prévu. 

En revanche, le technicien s’est montré sur une ligne bien différence de son président en ce qui concerne les relations avec les médias, estimant qu’il n’y avait pas spécialement de complot contre son équipe. « Je ne pense pas que la presse ait joué un rôle quelconque, ni dans la déstabilisation, ni dans la vie de vestiaire. Désolé de vous vexer », a même glissé un Hubert Fournier guère perturbé par les sorties médiatiques poussées de son président.