Déplacement des supporters : L’OL s’énerve et accuse l’ASSE

Déplacement des supporters : L’OL s’énerve et accuse l’ASSE

Photo Icon Sport

Le coup de poker tenté ce jeudi par l’ASSE pour obtenir la totalité des places normalement attribuées aux supporters visiteurs, à l’occasion du derby de dimanche, a totalement surpris l’Olympique Lyonnais.

Jusqu’à présent, l’accord pour l’obtention de 600 places était total, même si la menace d’un boycott avait été confirmée à plusieurs reprises. Mais l’OL n’a toujours pas été tenu au courant des intentions de l’ASSE et de ses supporters, et a donc appris par voie de presse la tentative des Verts d’obtenir un secteur visiteur entier, soit environ 3000 places. Le club rhodanien s’en est insurgé ce vendredi par le biais d’un communiqué salé, critiquant clairement la gestion de ce déplacement par son voisin du Rhône-Alpes. 

« A 3 jours du match, alors que la décision a été prise le 13 octobre, l’ASSE a décidé de saisir le CNOSF contre la limitation à 600 supporters. Nous ne pouvons que regretter qu’un match d’une telle importance ne puisse s’organiser avec professionnalisme. Nous devons donc attendre, comme la saison dernière, la réunion d’organisation du matin du match pour avoir plus d’information. Devant une telle incertitude, l’ensemble des acteurs de ce match sont dans l’obligation de prendre différentes hypothèses et pour les pouvoirs publics, mobilisés des moyens de Police, à une période où ces effectifs pourraient être affectés à d’autres tâches de sécurité au service de la population.

Pour  rappel, la saison dernière, l’ASSE avait également attendu le dimanche matin avant le match pour officialiser le boycott du déplacement par ses supporters ce qui n’avait alors pas permis à l’OL de faire bénéficier des places du secteur visiteur à 3 200 spectateurs supplémentaires. Cette saison, nous souhaitons toujours pouvoir remplir le Stade de Gerland une ultime fois pour un Derby, soit avec les 600 supporters Stéphanois, soit en ayant la possibilité, dès dimanche midi, vendre les dernières places qui ne seraient pas utilisées par le club de l’ASSE.
En espérant que les dirigeants de l’ASSE prennent leur responsabilité et mettent fin à ce faux suspens et permettent d’organiser cet évènement  dans un climat serein et responsable », a balancé l’Olympique Lyonnais dans un communiqué de la dernière chance pour avoir une réponse claire et nette sur ce sujet.