Benzema : «A moi d’être un tueur»

Benzema : «A moi d’être un tueur»

Photo Malory Grancher

Pour Karim Benzema, le fait de ne pas être titulaire en permanence à Lyon l'oblige a être encore plus efficace.

Dans une très longue, et intéressante, interview diffusée sur la chaîne cryptée L’Equipe-TV, Karim Benzema évoque sa situation actuelle à Lyon et en équipe de France. Même si la star du championnat de France concède qu’il s’agace parfois de ne pas être titulaire lors de toutes les rencontres depuis l’arrivée de Claude Puel, il sait également que cela peut lui rendre service.  « Je n'ai pas autant de temps de jeu que la saison dernière. Mais avec Bernard Lacombe, on discutait récemment de mes statistiques et j'ai vu que je n'étais pas mal. A moi de faire mieux encore cette année, d'être un tueur. Au début, on est toujours un peu énervé. J'ai envie de jouer, j'aime bien jouer et débuter les matches. Mais quand tu joues tous les trois jours, il y a un moment où tu baisses au niveau physique. C'est comme ça, j'ai vingt ans et j'aime jouer. Donc forcément, à chaque fois que je suis remplaçant, je suis un peu frustré. Mais je pense aux autres, ils ont aussi besoin de temps de jeu. Et puis, j'ai commencé pratiquement tous les gros matches », rappelle Karim Benzema.


Au sujet de ses performances nettement plus mitigées en équipe de France, l’attaquant lyonnais se veut philosophe. « C'est comme ça. Un jeune de vingt ans loupe une mi-temps, et on discute sur son avenir, c'est choquant. J'ai marqué contre la Tunisie, j'espère encore marquer beaucoup. On parle de mon niveau, c'est agaçant. Je ne vois pas pourquoi je n'aurais pas le niveau en équipe de France même si quelques personnes pensent ça. Mais c'est bien de se faire critiquer. Ça prouve que je suis en avance. On me critique comme si j'avais vingt-huit ans alors que j'en ai vingt », constate le jeune joueur de l’OL, qui a confié qu’il n’était pas encore dans ses intentions de quitter le septuple champion de France et que de toute façon, Jean-Michel Aulas en serait le premier informé. Cela ne l’empêche pas d’avoir des projets ambitieux. « Il y a beaucoup de clubs, le Barça, le Real, mais aussi Manchester, Milan. C'est tous les grands clubs qui font rêver. J'aime bien l'Espagne, mais Manchester, Milan, tu peux progresser vachement là-bas. Je veux progresser au très haut niveau, pour atteindre le sommet mondial et avoir le bagage pour partir dans un autre club », reconnait Karim Benzema dans cette interview sur L’Equipe-TV.