« A l’OL, les joueurs voulaient pendre Gourcuff par les pieds »

« A l’OL, les joueurs voulaient pendre Gourcuff par les pieds »

Photo Icon Sport

Joueurs, entraîneurs, membres du staff… A l’Olympique Lyonnais, ils sont tous sous le charme de Yoann Gourcuff depuis son retour de blessure. Il faut dire que le meneur de jeu a largement contribué aux trois dernières victoires des Gones (contre Marseille, Montpellier et Lille). Et pourtant, l’ancien Bordelais n’a pas toujours été le chouchou du groupe. Car on le sait, Gourcuff est plutôt du genre solitaire, ce qui a parfois agacé ses coéquipiers et son ancien agent qui a tenté de le faire réagir, avant de se faire virer. 

« On entretenait de très bons rapports. C'est un joueur avec lequel j'aurais aimé passer beaucoup de temps, a confié Jean-Pierre Bernès à L’Equipe. Le problème, dans une telle démarche, c'est qu'il faut un échange. Il n'était pas réceptif à ce que je lui disais. Je lui disais strictement la vérité, ce que les gens disent de lui aujourd'hui, que c'était quelqu'un de particulier. Je ne sais pas s'il a évolué. J'étais peut-être un peu trop direct, mais c'était pour son bien. Je me suis investi avec lui et, du jour au lendemain, sans raison, il a cessé notre collaboration. (…) Il n'a pas agi ainsi qu'avec moi. C'était quelqu'un d'assez mystérieux, assez solitaire. Avec ses défauts et ses qualités. Mais il faut avoir conscience de ce qu'on dégage. A Lyon, les joueurs voulaient le pendre par les pieds, presque ! Ils ne sont pas tous fous à la fois. Il y avait un souci. Quand on est bien dans sa tête, on est bien physiquement. Tous ses soucis, c'est aussi psychologique. Je suis heureux qu'il retrouve un bon niveau : c'est un très gentil garçon. »