Nice s’est fait « plier en cinq minutes »

Capitaine de l’OGC Nice, Julien Sablé est bien conscient que son club traverse actuellement une mauvaise passe. La logique défaite à Nancy est venue sanctionner ce « coup de moins bien », même si tout s’est joué en quelques instants mercredi soir à Marcel-Picot selon le milieu de terrain azuréen.


« Ce match a eu deux mi-temps bien distinctes. En première, nous n'étions pas géniaux dans le jeu mais combatifs et avons essayé d'être solides après le non match de Lens. En seconde, c'est plié en cinq minutes et tous les efforts de la première période sont anéantis par deux buts coup sur coup, qui font très mal, et nous retombons dans les défauts. Il y a eu une première mi-temps correcte et une deuxième plus difficile. Nous n'avons alors pas joué en bloc et il s'est étiré au fur et à mesure du match. Nous n'avons pas un jeu assez léché pour pouvoir construire nos actions et nous procurer des occasions. Il reste deux matches, il faut donner un dernier coup de collier et ramener des points de Grenoble. Il faudra gagner le dernier match contre Boulogne chez nous. Nous allons faire le dos rond jusqu'à la fin. Il reste deux efforts à fournir collectivement », a demandé Julien Sablé, qui sait bien que les adversaires que sont Grenoble et Boulogne sont autant d’équipes à laisser derrière soi avant la trêve.