Les supporters de Nice victimes d'un coup tordu ?

Les supporters de Nice victimes d'un coup tordu ?

Photo Icon Sport

Les incidents intervenus samedi soir en plein milieu du match entre l’OGC Nice et Evian Thonon Gaillard avaient poussé le président Rivère à quitter sous protection l’Allianz Riviera. Mais si du côté du club azuréen on affirme que des supporters ont voulu entrer de force dans la tribune présidentielle, la version des fans de la Populaire Sud est totalement différente. Et ces supporters de penser qu’ils font l’objet d’un coup tordu de la part des dirigeants niçois comme l’un des leurs l’a confié ce lundi dans Nice-Matin.

« Au départ, cela n'a strictement rien à voir avec la direction de l'OGC Nice. Un membre de longue date de la pop sud traverse, à chaque match, une partie de la tribune pour se rendre en tribune Ségurane saluer des amis. Les stadiers en ont l'habitude et le laissent toujours passer. Mais pas samedi, sans doute parce qu'ils avaient reçu des consignes. Lui n'est pas finaud et s'est énervé. Il s'est fait un peu secouer et, en voyant ça, des dizaines de gars de la tribune ont accouru "en renfort". A aucun moment Jean-Pierre Rivère n'était visé. Je pense que le club a cherché à instrumentaliser ce non-événement et le monter en épingle. Depuis quelques semaines que nous avons cessé de soutenir la direction du club, et même commencé à lui demander des comptes sur la gestion du club, elle fait tout pour nous écarter. Et quand on veut noyer son chien, on l'accuse d'avoir la rage… », explique, dans le quotidien régional, un « membre historique » de la Populaire Sud. Il n’empêche que du côté des autorités on a bien l’intention d’étudier à la loupe les événements intervenus samedi et de sanctionner lourdement les fautifs.