Nantes : Kita a promis une prime de maintien, ça marche

Nantes : Kita a promis une prime de maintien, ça marche

Le FC Nantes a récupéré la place de barragiste après sa victoire à Strasbourg. Le président des Canaris a pris des engagements financiers envers ses joueurs.

Quand il n’y en a plus, il y en a encore. On connaissait les primes de victoire, les primes liées aux trophées gagnés, les primes d’éthique, mais il faut désormais ajouter la prime de maintien. Alors que son équipe était relégable avant le déplacement de dimanche à Strasbourg, Waldemar Kita a décidé de mettre la main au porte-monnaie afin de motiver les joueurs du FC Nantes, au cas où ces derniers ne le seraient pas assez. Selon David Phelippeau, journaliste de 20 Minutes Nantes toujours très bien informé, le très contesté président nantais s’est invité dans le vestiaire vendredi afin de parler avec Antoine Kombouaré, le staff et les joueurs. Au menu du discours du président Kita, une promesse financière et un rappel des responsabilités liées à une descente possible du club en Ligue 2.

« Waldemar Kita s’est adressé à eux en promettant à chacun une prime de maintien si la saison connaît un épilogue heureux. Le discours s’est voulu grave, en rappelant aux intéressés qu’ils devraient assumer le licenciement de salariés du club en cas de descente en Ligue 2 », précise le journaliste de 20 Minutes au sujet de ce rendez-vous de la dernière chance ou presque. Hasard ou pas, le FC Nantes s’est imposé à La Meinau (1-2) et profitant de la défaite de Nîmes à Lens a récupéré la 18e place, synonyme de barrage, à quatre journées de la fin de la saison de Ligue 1. On ne sait pas si cette prime a motivé Alban Lafont et ses coéquipiers, mais le résultat est là, l’équipe nantaise a ramené trois points en or de Strasbourg et peut croire en ses chances de maintien. 

Jérôme Capton