Kita : «C'est grave»

Le président nantais était consterné après les incidents intervenus dimanche au centre d'entraînement du club. « On ne peut pas laisser les choses se passer comme ça. C'est grave. Aujourd'hui, on a besoin de la protection de la police. J'ai peur aujourd'hui pour les gens qui travaillent ici. Les joueurs aussi ont la trouille. Je donne tout mon coeur pour le club, mon mental, mon physique. Je ne comprends pas. Il faut interdire de stade ces gens-là ! A l'hôtel, avant le match, les supporters venus vers nous sentaient l'alcool. Il y avaient des éducateurs parmi eux, vous savez ? », a confié à l’Agence France Presse, Waldemar Kita, le président du FC Nantes. Par ailleurs, le club a confirmé qu’une plainte allait être déposée.