De Freitas : «Je comprends la colère des supporters»

Après les divers incidents qui ont marqué la défaite des Nantais à Caen, David de Freitas a pris le contre-pied de son président en reconnaissant qu’il admettait la réaction des supporters.
« Je comprends leur colère. Je leur ai expliqué comment je voyais les choses, eux en ont fait de même. Quand des mecs qui gagnent très peu d'argent se mettent en quatre, font le déplacement pour nous soutenir et, qu'au final, on n'arrive pas à faire de résultat ou que l'on propose quelque chose de médiocre, il y a de quoi être en colère. Ils ne vont pas nous tuer ! (…) J'ai déjà du mal à lire les panneaux en conduisant, alors pour ce qui est des inscriptions au centre d’entraînement... C'est violent, mais cela s'est déjà vu. Ce n'est pas Paris ou Marseille, mais il y a des gens qui aiment et vivent que pour ce club. Aujourd'hui, ils le revendiquent de cette façon tout simplement », explique le milieu de terrain nantais dans Presse-Océan.