Baup : «Le pire, c’est la passivité»

Baup : «Le pire, c’est la passivité»

Décidée dimanche, la mise au vert de l’effectif pro du FC Nantes a officiellement débuté mercredi.

Elie Baup a ainsi pu revenir sur les raisons de ce bouleversement complet, puisque les Canaris se trouvent désormais à Annecy pour préparer leur match à Grenoble de samedi soir. « Pourquoi partir ? Je l'ai déjà dit : ce groupe a besoin de vivre ensemble, de plus échanger, de plus communiquer. Nous devons affronter entre nous la réalité. Il n'y avait pas trente-six solutions. Dans notre situation, le pire, c'est la passivité. Il fallait bien faire quelque chose. Attendre, je ne vois pas ce que cela peut donner, il faut prendre des décisions ! », a assuré l’entraîneur nantais dans "Presse-Ocean", en espérant pouvoir compter sur un groupe particulièrement soudé pour le déplacement déjà vital de samedi au Stade des Alpes.