Bagayoko : «Ce qui m’importe, c’est de jouer»

Bagayoko : «Ce qui m’importe, c’est de jouer»

Symbole de la rédemption nantaise, Mamadou Bagayoko fait actuellement les beaux jours de Nantes à un poste inhabituel pour lui.

Ecarté par Michel Der Zakarian, Mamadou Bagayoko retrouve des couleurs sous Elie Baup. Depuis sa prise de pouvoir, l’entraîneur des Canaris n’a pas toujours eu à se justifier de ses choix, et explique que la mission confiée à son attaquant ne fut pas négociable. « Au départ, il n'y a pas eu de débat. On ne peut pas. Je lui ai dit, tu joues là. J'ai décidé, c'est tout. Après, il y a eu discussion, pour expliquer le pourquoi du comment », a assuré Elie Baup, qui a positionné l’ancien niçois dans le couloir gauche nantais, tout en estimant que ce choix était tout sauf définitif. « Peut-être qu'il rejouera en pointe. Peut-être à droite, on verra. En attendant, il montre qu'il peut avoir les qualités pour ce poste », a expliqué Baup dans Ouest-France. Pour le joueur, le principal est ailleurs. « Moi, ce qui m’importe, c’est de jouer. Pour l'instant, avec cette organisation, ça marche. Alors, il n'y a pas de raison de changer », résume finalement l’attaquant nantais.