Courbis : « Permettez-moi de faire mon métier »

Courbis : « Permettez-moi de faire mon métier »

Photo Icon Sport

Rolland Courbis, entraineur de Montpellier, après la défaite à Caen à la dernière minute (2-1) : « Rien ne nous est épargné, déjà qu'on avait peu de points... En ce moment, les scénarios sont compliqués, les matches sont compliqués à préparer et à jouer. Je vais féliciter Patrice Garande en disant que j'aimerais bien être à sa place ce soir, je ne vois pas quel autre commentaire je peux faire! On a faibli en 2e mi-temps, même si on a mal joué quelques coups, et Caen a été bon aussi. Il reste 32 matches, une dizaine de victoires et de matches nuls à obtenir pour aller chercher le maintien, notre seul objectif désormais. Il y a quand même des points positifs, comme le premier match de Yatabaré et le retour de blessure de Martin, mais il va falloir progresser un peu partout pour voir des jours meilleurs. Je l'ai déjà dit: je ne réponds plus aux questions sur mon avenir. Permettez-moi de faire mon métier, qui est déjà suffisamment compliqué comme ça. En même temps, c'est passionnant pour un entraineur passionné comme moi d'aller essayer de chercher des solutions pour inverser cette tendance-là ».