LFP : L'ASSE sanctionnée, grosse suspension pour Letang et Palmieri

LFP : L'ASSE sanctionnée, grosse suspension pour Letang et Palmieri

Photo Icon Sport

Réunie le 8 mars, la Commission de Discipline de la LFP a pris les décisions suivantes :

Demi finale de Coupe de la Ligue - Stade Rennais vs Paris Saint-Germain du 30 janvier : Comportement de M. Olivier Letang, Président du Stade Rennais à la mi-temps envers le corps arbitral et officiels. La commission décide d’infliger trois matchs de suspension ferme, de banc de touche, de vestiaire d’arbitres et de toutes fonctions officielles et une amende de 2.000€ avec sursis à M. Olivier Letang. La sanction prend effet le mardi 13 mars.

Trois matchs de suspension ferme pour Julian Palmieri (FC Metz).

Un match ferme pour Nicolas Pallois (FC Nantes).

Un match ferme suite à un troisième avertissement dans une période incluant 10 rencontres de compétition officielle (Ligue 1 Conforama, Coupe de la Ligue, Coupe de France) ou par révocation du sursis : James Lea Siliki (Stade Rennais), Hamari Traore (Stade Rennais), Kenny Lala (RC Strasbourg), Andrei Girotto (FC Nantes), Racine Coly (OGC Nice), Lassana Diarra (Paris Saint-Germain). La sanction prend effet à partir du mardi 13 mars.

28e journée - ESTAC Troyes vs Paris Saint-Germain du 3 mars : Exclusion de M. Jean-Louis Garcia, entraineur de l’ESTAC Troyes pour contestations des décisions arbitrales. Deux matchs de suspension dont un par révocation du sursis, de banc de touche, de vestiaire d’arbitres et de toutes fonctions officielles. La sanction prend effet le mardi 13 mars.

28e journée - Olympique de Marseille vs FC Nantes du 4 mars : Comportement de M. Waldemar Kita, Président du FC Nantes, à l’issue de la rencontre envers l’arbitre. La Commission le convoque pour la séance du jeudi 22 mars.

25e journée - AS Saint-Etienne vs Olympique de Marseille du 9 février : Comportement des supporters de l’AS Saint-Etienne : usage d’engins pyrotechniques. Après audition des dirigeants de l’AS Saint-Etienne et lecture du rapport de l’instructeur, la Commission décide de sanctionner l’AS Saint-Etienne de : un match à huis clos avec sursis des parties basses des tribunes Paret et Snella et de 40.000€ d’amende.