Virages : L’OM ne donnera pas un rond à ses supporters

Virages : L’OM ne donnera pas un rond à ses supporters

Photo Icon Sport

Qu’a bien pu donner l’OM à ses supporters pour qu’ils acceptent de lâcher leur mainmise sur la gestion des abonnements et de la vente des places en virage ? Réponse, rien du tout selon Vincent Labrune, qui assure que la question de la compensation a bien été étudiée, mais que cela a rapidement été jugé impossible à mettre en place. « L’idée de base était de verser une subvention aux groupes pour compenser les pertes sur les abonnements et financer leurs dépenses annuelles, comme les déplacements et les tifos. Finalement, nous l’avons écartée, notamment pour des raisons juridiques », a fait comprendre le président de l’OM dans les colonnes du Parisien. 

Autant dire que, si le prix des abonnements et de places sèches en virage ne devrait pas flamber avec ce changement en vertu d’un accord entre les deux parties, les associations de supporters n’auront plus que les cotisations pour se financer. Et malgré le petit « trésor de guerre » accumulé depuis quelques années, certaines opérations seront désormais plus difficiles à réaliser. Par exemple celle du début de saison qui avait permis aux groupes de supporters d’offrir des places dans la partie haute des virages lors des deux premiers matchs à ceux qui étaient touchés par le huis-clos disciplinaire dans la partie basse d’un des virages. La seule aide officielle de l'OM sera celle de proposer un tarif préférentiel (30 euros moins cher) à ceux qui s'abonneront en virage en ayant au préalable intégré une association de supporters.