Une terrible sanction contre l’OM ?

Une terrible sanction contre l’OM ?

Icon Sport

Le comportement des supporters de l'OM dans le stade de Tottenham a choqué en Angleterre. L'UEFA s'est saisi du dossier et le club provençal a un énorme sursis au-dessus de la tête. 

Pour le premier déplacement européen de la saison, l’OM est reparti avec zéro point de Londres avec une défaite 2-0 qui reste une très mauvaise affaire au classement malgré les bonnes choses de montrées notamment pendant la première période. Mais dans un autre domaine, le club olympien pourrait prochainement apparaitre dans le viseur de l’UEFA. En effet, plusieurs incidents ont eu lieu en tribune, alors que les supporters marseillais étaient très proche du public dans les travées du Tottenham Stadium ce mercredi soir. Si la rencontre s’est déroulée de manière correcte, les choses se sont dégradées au moment du coup de sifflet final. Des projectiles ont été lancées des deux côtés, mais les incidents sont rapidement arrivés.

Alors qu’il n’y avait pas de filets de protection et un simple cordon de stadiers pour séparer les fans de l’OM de ceux de Tottenham, les provocations ont débouché sur un début d’affrontement. Les stadiers dépassés ont laissé place à la police qui a pu rétablir l’ordre grâce au gaz lacrymogène. Un fumigène lancé par les supporters provençaux a tout de même atterri dans les rangs des fans des Spurs, et ces incidents ont été notés par l’UEFA. Les supporters olympiens ont également enlevé un drapeau LGBT+ qui était déployé sous leur tribune, dans un geste dont le symbole a aussi agacé le public local.

Un sursis qui pèse lourd

Après la fin du match, la police a gardé les Marseillais à l’oeil, laissant les supporters repartir sans déplorer de nouveaux incidents. Mais la radio sportive le précise, l’instance européenne n’apprécie pas du tout ce genre de débordements. Et si l’OM a été sanctionné à plusieurs reprises par le passé en Europa League ou en Conférence League, cela frappe en général beaucoup plus dur quand les problèmes se déroulent en Ligue des Champions. Il serait dommage que le club provençal, qui a déjà été sanctionné d’un match à huis clos avec sursis après les incidents contre Feyenoord au printemps dernier, reçoive Francfort la semaine prochaine dans un stade Vélodrome désertique.