OM : Réunion spectaculaire supporters-joueurs-dirigeants, la guerre est finie

OM : Réunion spectaculaire supporters-joueurs-dirigeants, la guerre est finie

Photo Icon Sport

Les supporters de l’Olympique de Marseille vont de nouveau encourager leur équipe. Pas tout de suite puisque le Vélodrome est à huis clos pour la prochaine rencontre, mais la guerre avec les joueurs et la direction est terminée après une réunion de deux heures qui s’est tenue ce jeudi soir.

Même si l’ambiance était lourde dernièrement, les discussions ont été viriles mais correctes, raconte RMC, pour qui tout le monde a pu s’exprimer librement. Les supporters n’ont pas ménagé les joueurs et la direction, et ces derniers ont accepté les critiques en reconnaissant que tous les choix n’avaient pas été réussis. A l’image d’Adil Rami ou de Luiz Gustavo, les joueurs de Rudi Garcia ont admis ne pas avoir affiché un niveau de jeu suffisant, mais Dimitri Payet a par exemple longuement pris la parole pour expliquer qu’il n’y avait aucune tension particulière dans le vestiaire, du moins au point de plomber l’ambiance. L’ensemble du club était présent à cette réunion, ce qui a agréablement surpris les supporters, qui ont vu en cette réunion un effort pour tout remettre à plat. Même Mario Balotelli ou Clinton Njié, annoncé longtemps sur le départ, étaient au rendez-vous.

Enfin le gros dossier concernait Rudi Garcia, qui a affiché sa grande motivation à redresser la barre, et a visiblement convaincu son auditoire. De quoi satisfaire Jacques-Henri Eyraud, qui n’a pas voulu dévoiler le contenu de cette réunion, mais en a apprécié le déroulement. « J’ai voulu une réunion très large en présence de TOUS les joueurs et le staff qui ont répondu présents. Les paroles ont été très fortes de chaque côté. Si cela a servi à quelque-chose, je m’en réjouis. Il est essentiel que les supporters soient derrière nous et apportent leur contribution à cette seconde partie de saison », a livré le président marseillais, qui doit certainement regretter de ne pas avoir fait cette réunion plus tôt dans la saison, histoire d’éviter quelques semaines de crise larvée dans les tribunes du Vélodrome.