OM : Oubliez le podium, Payet annonce la crise et le ventre mou

OM : Oubliez le podium, Payet annonce la crise et le ventre mou

Photo Icon Sport

Malgré un avantage au score à deux reprises dans la partie, l’Olympique de Marseille a fini par s’incliner à Nantes (3-2) mercredi en Ligue 1.

A peine passés devant au tableau d’affichage, les Marseillais ont commis des erreurs défensives qui ont rapidement relancé les Canaris. De quoi conclure une semaine cauchemardesque pour le club phocéen, juste après le naufrage à Francfort (4-0) et le nul décevant face à Reims (0-0). Il n’est donc plus question de tempérer pour Dimitri Payet, qui a tenu à alerter ses coéquipiers après la rencontre à la Beaujoire.

« C'est le pire des scénarios, on n'était pas venu chercher un tel résultat. C'est inadmissible d'encaisser des buts de cette manière. C'est notre sixième défaite, encore trois buts encaissés. C'est récurrent. Il faut voir ce qui ne va pas et tirer la sonnette d'alarme, a prévenu le capitaine de l’OM. Le problème ? Je ne peux pas vous dire. Si on fait le même match sans les trois erreurs, ça fait 2-0. Quand on prend trois buts de la sorte, on ne peut que perdre. Marquer deux buts ici sans empocher le moindre point à la fin, c'est dur. C'est tellement difficile de marquer ne serait-ce qu'un but... En donner trois comme ça, c'est rageant. »

Les craintes de Payet

« Avec ce genre de performance, ça ne sert à rien de regarder les autres. Autant regarder derrière et pas devant. J'avais dit dimanche que le point pris à la maison contre Reims serait bénéfique si on gagnait à Nantes. Ça n'a pas été le cas. Ce n'est peut-être pas la crise, mais on s'en rapproche, a lâché le milieu offensif. (…) À nous de bien bosser et de montrer qu'on vaut bien mieux que ça. On doute forcément. Il va falloir trouver une révolte collective si on ne veut pas jouer le ventre mou. » Les mots sont forts avant le déplacement à Saint-Etienne dimanche soir.