OM : Les amendes trop salées, Marseille change les règles

OM : Les amendes trop salées, Marseille change les règles

Photo Icon Sport

Suspendu quatre matches suite à son expulsion et à l’insulte lancée à l’arbitre du match OM-Montpellier, Dimitri Payet a joué un sale tour à ses coéquipiers et à son club. Mais contre toute attente, l’OM n’a pas sanctionné financièrement son joueur, André Villas-Boas n’étant pas très fan de ce genre de réprimande. Pour l’entraîneur de l’Olympique de Marseille, les joueurs ont le droit à l’erreur, et reprenant à son compte la locution latine « Errare humanum est, perseverare diabolicum », AVB estime que ses joueurs sont suffisamment professionnels pour comprendre les règles que ce soit au quotidien ou pendant les matchs sans avoir à être frappé au porte-monnaie.

« La première chose que j’ai faite quand je suis arrivé, c’est d’arrêter le système des amendes. Je crois au bon sens et à la responsabilité. J’applique une amende de manière utile et quand je le veux. Tu peux avoir des clubs qui ont ce type de discipline, mais c’est toujours trop difficile pour moi. Parfois, vous prenez un carton jaune parce que vous protégez votre coéquipier. C’est toujours difficile d’analyser. Concernant Dimitri Payet, je ne lui ai pas mis d’amende. J’espère une réaction normale des joueurs pour les matches suivants. Mais si un joueur a pris une amende avant et qu’il recommence, c’est que l’amende n’a rien fait. La souffrance qu’on a eue pendant son absence a été plus dure pour lui », a confié André Villas-Boas avant la réception de Strasbourg dimanche au Vélodrome.