OM : Le rêve à l’anglaise de Eyraud pour le Vélodrome

OM : Le rêve à l’anglaise de Eyraud pour le Vélodrome

Photo Icon Sport

Grâce à de bons résultats et une gestion efficace et sans vague, Jacques-Henri Eyraud a de quoi avancer ses pions sur certains dossiers.

Si celui de la gestion des virages reste encore difficilement maitrisé avec quelques couacs spectaculaires et des arrangements qui permettent aux groupes d’en tirer largement profit, le président de l’OM n’en fait pas une affaire d’état. Il est plutôt concentré sur l’avenir de la billetterie, à savoir les places V.I.P et hospitalités. Les prix ont ainsi et vont continuer à augmenter pour les salons de haut de gamme de type « Club 1899 », avec des prestations sans cesse améliorées.

A ce propos, le dirigeant olympien possède un rêve précis selon L’Equipe. Il s’agit de la création de bancs de touche à l’anglaise, à l’entrée de la tribune latérale, et qui permettrait donc aux joueurs de s’asseoir tout en bas de la tribune. A leur côté, pour voir les joueurs de très près, des places de luxe pourraient ainsi être commercialisées. Un système qui fonctionne et qui a tendance à se démocratiser quand le stade le permet, même s’il faudra pour cela avoir l’accord d’Arema, qui gère le Vélodrome, et avec qui les échanges sont très tendus dernièrement.