OM : Labrune soutenu par un président de L1

OM : Labrune soutenu par un président de L1

Photo Icon Sport

Entre les sifflets des spectateurs marseillais envers leurs joueurs, les cris insultants des différents groupes de supporters, la musique de Benny Hill et les explosions de bombes agricoles, le match entre l'OM et Bordeaux de dimanche n'aura pas été reposant pour les oreilles.

Malgré tout ce tintamarre, qui représente la situation actuelle de Marseille, Jean-Louis Triaud n'a pas eu peur. Et pourtant, sa sortie du Vélodrome, en compagnie de Vincent Labrune, a été tumultueuse et surtout retardée jusqu'à deux heures du matin pendant que les forces de l'ordre calmaient les esprits des supporters à l'extérieur du stade. Dans les colonnes de L'Equipe, le président des Girondins est revenu sur cette soirée particulière.

« Ce n'est pas dans mon naturel d'avoir peur, donc non, je n'ai pas eu peur. Je n'ai pas à m'immiscer dans les affaires marseillaises, mais, de façon générale, je trouve la critique tout à fait admissible. Notamment quand on le fait avec humour comme on a pu le voir au stade dimanche, dans un premier temps. Mais quand il y a une forme de violence ou d'insultes, là, je ne comprends plus », a lâché le dirigeant de 66 ans, qui estime donc que les supporters marseillais ont dépassé les bornes dimanche dernier.