OM : L'incroyable situation qui coûte des milliers d'euros à Marseille

OM : L'incroyable situation qui coûte des milliers d'euros à Marseille

Photo Icon Sport

Pour les supporters de l'Olympique de Marseille, la page Michel est tournée depuis longtemps, l'entraîneur espagnol de l'OM ayant fait ses valises depuis plusieurs semaines. Une procédure de licenciement est en cours contre Michel, et l'affaire est donc en passe de se régler. Mais, il n'en va pas de même pour ses adjoints qui vendredi soir étaient présents sur la touche pour le match amical gagné par Marseille contre Nîmes. Et cela alors que Franck Passi a lui aussi son propre staff. Autrement dit, l'Olympique de Marseille entretient deux staffs en parallèle. Pour Rafael Alkrorta, José Vallejo et Juan Carlos Mandia, la situation est forcément compliquée à vivre puisque les trois anciens adjoints de Michel ont encore un an de contrat avec l'OM et ne font l'objet d'aucune sanction. Ils sont donc payés sans avoir réellement de travail.

« Nous sommes revenus de vacances le 26 juin et il nous reste un an de contrat à l'OM. Nos avocats discutent toujours avec ceux de l'OM, ce qui donne cette situation étrange. Elle nous rend tristes car si nos relations avec les joueurs, avec Franck Passi et le reste du staff sont excellentes, on sait bien qu'elle n'est pas normale. Franck a ses adjoints, son équipe. Nous essayons de nous rendre utiles, nous lui faisons des rapports. Nos familles sont en Espagne, mais on ne se plaint pas. Notre position est bien plus confortable que la moyenne. Espérons quand même que tout finira par se régler », a confié, dans L’Equipe, Rafael Alkorta, ancien joueur international espagnol qui sait que l’actualité prochaine de l’Olympique de Marseille devrait lui permettre, avec ses deux collègues, de trouver une porte de sortie.