OM : Eyraud a plombé Marseille à lui seul, il se fait détruire

OM : Eyraud a plombé Marseille à lui seul, il se fait détruire

Photo Icon Sport

« On arrivera probablement au bout d'un cycle dans quelques mois où il y aura des départs ». Dans les colonnes du Dauphiné Libéré il y a deux semaines, Jacques-Henri Eyraud lâchait une phrase qui faisait évidemment polémique. Comment le président phocéen a-t-il pu fragiliser à ce point ses joueurs, à l’entame du sprint final ? Dans ses colonnes, le quotidien La Provence s’est posé la question. Et pour le média pro-OM, la communication du président marseillais a totalement plombé l’équipe de Rudi Garcia, qui n’a pris qu’un point en deux matchs depuis cette sortie médiatique.

« Une bourde de communication, une de plus. Ne vous étonnez donc pas si, dans les prochains jours, les bruits envoyant certains Olympiens en Italie, en Espagne, aux États-Unis, en Chine, ou en Papouasie Occidentale (eh oui, il va bien falloir se creuser les méninges pour recaser les boulets) se multiplient. Idem pour le probable ménage de (fin du) printemps à venir au niveau d'un encadrement sportif qui a pulvérisé ses limites. Pour un président qui veut maîtriser jusqu'à la moindre virgule de chacune de ses interventions médiatiques, cette sortie s'est donc avérée extrêmement maladroite » a expliqué Alexandre Jacquin, rédacteur en chef du service des sports de La Provence, pas tendre avec un Jacques-Henri Eyraud qui ne fait plus l’unanimité à Marseille.