OM : Avec le frein à main face au PSG, c’était la consigne d’AVB

OM : Avec le frein à main face au PSG, c’était la consigne d’AVB

Photo Icon Sport

Surclassé par le Paris Saint-Germain (4-0) dimanche dernier, l’Olympique de Marseille a notamment été victime du plan tactique d’André Villas-Boas. Et d’une étonnante consigne de son entraîneur.

Encensé pour ses choix et sa communication en début de saison, André Villas-Boas commence à perdre son crédit. Tout le monde est évidemment conscient des limites de son effectif, surtout pendant la longue indisponibilité de Florian Thauvin. Mais sa gestion du Classique n’a pas du tout plu. Tout a commencé une semaine avant la déroute, lorsque le Portugais annonçait déjà que l’Olympique de Marseille ne disputait pas le même championnat que le Paris Saint-Germain. C’était déjà une manière de justifier une défaite assez prévisible. Puis sur le plan tactique, son choix d’aller presser les Parisiens de façon maladroite a précipité la chute de son équipe balayée 4-0 au Parc des Princes.

Autant dire que les supporters et observateurs ont été surpris. Et encore, ils n’étaient sans doute pas au courant de l’autre consigne du technicien. D’après le journal L’Equipe, Villas-Boas aurait demandé à ses joueurs d’éviter de prendre des cartons pour ne pas récolter des suspensions pour les matchs suivants contre Lille et l’Olympique Lyonnais. Résultat, certains Marseillais ont peut-être défendu avec le frein à main, ce qui ne correspond pas du tout à l’état d’esprit d’un Classique. La consigne était mal venue, d’autant qu’elle n’a pas empêché Hiroki Sakai de prendre un carton jaune synonyme de suspension pour l’Olympico du 10 novembre…