OM : Après les insultes, Tapie réclame le départ de Labrune

OM : Après les insultes, Tapie réclame le départ de Labrune

Photo Icon Sport

Tandis que le Canard Enchaîné révèle ce mercredi des écoutes téléphoniques réalisées autour de l'OM, et que l'on apprend notamment que Bernard Tapie parle de l'actuel patron de Marseille comme « un enculé, un petit pédé, c’est rien du tout ! Une truffe intégrale », l'ancien président est beaucoup plus poli à l'encontre de Vincent Labrune dans un entretien au Parisien. Mais pour le patron de La Provence, il est quand même temps que ce dernier fasse ses valises, le divorce étant consommé avec Margarita Louis-Dreyfus, selon Benard Tapie. 

« L’actionnaire a toutes les raisons de ne pas être contente. Quand tu es le taulier et que tu vois ton club avec le 3e budget de France à la 15e place, tu n’es pas content. Surtout si tu n’as pas choisi l’entraîneur. Il y a un constat d’échec. Labrune, lui, dit : oui, mais moi, je fais sans argent, je vends les joueurs et, au fur et à mesure, j’affaiblis mon groupe, donc qu’on ne s’étonne pas si je n’ai pas de résultat. Les deux ont de bonnes raisons de ne plus rester ensemble. Un président de club, c’est comme un ministre : il fait des trucs bien, d’autres moins bien, mais tant que la confiance existe, ça va. A Bordeaux (13e), les résultats ne sont pas meilleurs, le budget est sensiblement le même, mais il n’y a pas un drame tous les trois jours. Labrune voit bien qu’il est le centre de la crispation, pour ne pas dire pire. Il ne faut pas déconner : dans un championnat aussi nul, si tu n’es pas dans les cinq premiers avec ce budget là, cet effectif et le Stade-Vélodrome, c’est qu’il y a un truc ! Vous avez vu les clubs qui sont devant ? Guingamp ! On se fout du monde. Il est bien gentil, Vincent (Labrune), mais il faut qu’il regarde ça. Si tu as un peu le sens des responsabilités, tu sais ce qu’il faut faire. Tu ne peux pas de toi-même accepter ça. Un peu de pudeur ! Je ne comprends pas », explique Bernard Tapie, qui est beaucoup plus flatteur concernant Margarita Louis-Dreyfus dont il vante les qualités de chef d’entreprise. Quoi qu’il en soit, toutes ces histoires n’aident probablement pas MLD à vendre l’OM,.