Novembre fatal pour l’OM ?

Erik Gerets était conscient que son équipe avait connu quelques lacunes ces dernières semaines, un passage à vide qui pourrait peser lourd dans la course au titre.
« Le mois de novembre n’a jamais été très miraculeux dans l’histoire de l’OM. Si jamais à la fin de la saison, on rate le coche, on se souviendra à quel moment on perdu des points. Mais, généralement, la deuxième partie de saison est toujours meilleure », explique l’entraîneur de l’Olympique de Marseille.