Mercato, Cabella, le prestige de l’OM, le PSG, Michel a parlé !

Mercato, Cabella, le prestige de l’OM, le PSG, Michel a parlé !

Photo Icon Sport

Il ne servira à rien de comparer Michel à Marcelo Bielsa, mais les différences entre les deux entraineurs sont énormes. Depuis son arrivée à Marseille, l’Espagnol parle beaucoup à ses joueurs, collectivement comme individuellement, soigne sa présentation, lâche quelques bons mots devant la presse et compte bien rester l’entraineur de l’OM pour longtemps. Ce vendredi, Michel effectuait donc sa première conférence de presse, ce qui lui a permis de faire longuement le tour des sujets, de son arrivée à ses objectifs, en passant bien évidemment par le mercato. 

Pourquoi avoir dit oui à l’OM ? « Le club dispose d'un effectif très jeune. C'est un OM différent du passé. Le fait de faire progresser des jeunes joueurs m'intéresse. Vous savez dans mon pays, on connait l'histoire de ce club. C'est quelque chose que je ne pouvais pas refuser ! Oui, j’ai rencontré le président deux jours après la démission de Bielsa. Je connaissais déjà l’effectif, mais vous savez, quand vous être huit mois au chômage, vous avez le temps de regarder beaucoup d’équipes européennes jouer. Essayez (rires) ». 

Son avis sur la Ligue 1 « C’est un championnat majeur, avec des équipes techniques, mais où le physique est très important. Il y a une équipe, pour des raisons économiques évidentes, qui est au top, c’est le PSG. Derrière, il y a 19 rivaux contre qui tu ne peux pas te relâcher, tout le monde peut battre tout le monde ». 

Lancer Cabella et Diarra contre Troyes ? « Tous les deux sont très proches de pouvoir débuter contre Troyes. Concernant Cabella, on a l'impression qu'il est là depuis longtemps, on ne dirait pas que c’est un joueur qui vient d’arriver. Et pour Diarra, il va beaucoup apporter au club car il a énormément d'expérience. J'ai beaucoup discuté avec lui, il parle espagnol, est international et peut apporter au vestiaire ». 

Recruter un attaquant au mercato ? « Oui, je suis d’accord. C’est un besoin que nous avons identifié avec le président. J’ai quelques idées de nom, nous en avons discuté. Maintenant, je ne connais pas toute la situation financière du club donc je ne fais que donner mon avis sur cette possibilité. Mais oui, nous n’avons que Michy, et ce n’est pas un manque de confiance que de recruter un autre attaquant axial, c’est simplement le jeu de la concurrence ». 

L’Europa League à fond ? « Ceux qui me connaissent savent que je joue chaque match pour le gagner. Je n’ai pas pour habitude de laisser filer des compétitions. Nous allons jouer à fond et nous irons aussi loin que possible. Marseille a quand même un passé en Coupe d’Europe ». 

L’effectif actuel « J’ai vu sept matches de l’OM. Je veux changer l’état d’esprit des joueurs. Ils sont tristes. Mais ils se sont bien entraînés et sont désormais contents! Si ils retrouvent confiance, on peut atteindre notre objectif. Moi, j’ai confiance en eux. Donc ils auront confiance en eux. Ils vivent bien ensemble. Dimanche, ils seront très concentrés. Très prêts ».