Lemina la joue-t-il machine à fric avec le Gabon ?

Lemina la joue-t-il machine à fric avec le Gabon ?

Photo Icon Sport

« Il n’y a aucun accord entre le Gabon et moi… Je n’irai pas à la CAN ». Voilà comment Mario Lemina a répondu à sa présence dans la liste des 23 Gabonais pour la Coupe d’Afrique des Nations. Une répartie étonnante tant on se doute que le sélectionneur des Panthères, Jorge Costa, ne prendrait pas un joueur pour la première fois sans en avoir parlé avec lui ou son entourage, surtout que le joueur de l’OM était encore international espoir français il y a quelques semaines de cela. En réalité, la raison du refus de Mario Lemina de rejoindre le Gabon pour la CAN ne serait pas une volonté de se consacrer à son club, ni un désir de parvenir un jour à jouer en équipe de France. Patrick Juillard, consultant pour RFI et collaborateur pour différentes publications africaines, a expliqué sur Foot365, la véritable raison de ce refus. 

« Les discussions sont ouvertes depuis de longues semaines entre l'entourage du joueur, en particulier son père, et le staff de l'équipe nationale, au premier rang duquel le sélectionneur Jorge Costa et le manager général Daniel Cousin (…). Le désaccord trouverait son origine dans les conditions matérielles du choix. En clair : Libreville a depuis plusieurs années pris l'habitude de se montrer généreux quand il s'agit de convaincre certains binationaux d'opter pour le maillot national. Si Anthony Mfa Mezui, Lloyd Palun ou Johann Obiang choisirent le Gabon sans contrepartie, ce ne fut pas le cas pour les frères Aubameyang ou, plus récemment, Frédéric Bulot. Mario Lemina serait aujourd'hui dans la même situation, et son entourage se montrerait gourmand », a affirmé Patrick Juillard, ce qui permet peut-être d’expliquer pourquoi Mario Lemina a parlé de l’absence d’accord pour expliquer son refus d’aller à la CAN. En attendant, malgré son démenti, Lemina figure toujours dans la liste des 23 Gabonais pour aller en Guinée Equatoriale. Preuve certainement que les négociations se poursuivent.