Le Vélodrome aura-t-il son toit ?

Depuis sa reconstruction pour la Coupe du monde 1998, le design du Vélodrome est loin de faire l’unanimité. Trop sujet aux intempéries et surtout trop perméable au fameux mistral marseillais, qui pouvait rendre des matchs particulièrement délicats à jouer. Le maire de Marseille, Jean-Claude Gaudin, a confirmé que la pose d’un toit était toujours d’actualité. « Oui, nous avons envie de donner un toit et d'agrandir le stade. Le projet avance, assure-t-il dans les colonnes de la Provence. Mais pour cela, on ne peut pas demander tout l'argent aux contribuables. Nous sommes prêts à céder des terrains que nous possédons aux alentours, pas tous, pour ne pas trop changer le visage du quartier, à un concessionnaire qui financera une partie des travaux. Mais le stade restera une propriété de la ville. Je ne serai pas le maire qui vendra le Vélodrome ! », a assuré Jean-Claude Gaudin.