L’OM va « se mordre les doigts » d’avoir laissé filer El Arabi

L’OM va « se mordre les doigts » d’avoir laissé filer El Arabi

Photo Icon Sport

Belle révélation de la Ligue 1 cette saison, Youssef El Arabia déjà quitté le championnat de France après une saison à 17 buts en faveur du SM Caen. Son transfert était attendu, mais sa destination a en revanche surpris tout le monde puisque l’international marocain a rejoint le club d’Al-Hilal en Arabie Saoudite. Un choix pas vraiment sportif, mais qui s’explique par l’absence de réels contacts pour des destinations en Europe, et une proposition financière alléchante comme souvent dans le Golfe. El Arabi voit ainsi son salaire passer de 80.000 à près de 300.000 euros par mois avec ce transfert, mais déplore surtout que personne n’ait réellement bougé pour le faire venir, y compris l’OM qui souhaitait lui faire attendre l’éventuel départ de Lucho pour bouger sur ce dossier.

« Mais tout ce qui se dit sur moi, et les intérêts de certains clubs ne se sont jamais vérifiés. Il n’y a rien eu de concret, mis à part une offre du Genoa. La réalité, c’est que cela n’a pas bougé. Un club me voulait mais il fallait attendre le départ d’un joueur important, je n’ai pas voulu prendre ce risque et j’ai pris cette décision », a confié El Arabi à FootAfrica365, appuyé dans ses propos par son président à Caen, qui estime que les gros clubs français auraient bien fait de ne pas laisser filer l’attaquant marocain sans bouger le petit doigt.

« Je n’ai eu aucun contact avec un club de Ligue 1. D’ailleurs je crois que certaines personnes vont se mordre les doigts, car j’ai l’impression que les clubs français pensaient qu’en attendant un peu, le Stade Malherbe de Caen pourrait leur céder Youssef El-Arabi à un vil prix. Ils se sont trompés. Ils m’auraient appelé, j’aurais pu au moins leur prévenir qu’ils faisaient erreur. Je suis persuadé qu’il aurait opté pour un club français plutôt qu’un club étranger, si une véritable proposition s’était présentée. Je connais beaucoup d’attaquants dans le championnat de Ligue 1 qui ont, à mon avis, des qualités très inférieures à El-Arabi, et qui ont été acheté beaucoup plus cher que lui », a balancé Jean-François Fortin, pour qui l’essentiel est bien sûr d’avoir désormais obtenu rapidement une manne financière pour recruter avec ce transfert.