Deschamps minimise les banderoles à son encontre

Deschamps minimise les banderoles à son encontre

Photo Icon Sport

Pour la deuxième fois en cette année 2012, Didier Deschamps a clairement été visé par une frange de supporters marseillais désireuse de le voir quitter l’OM à la fin de la saison. Une banderole sans pitié était ainsi visible avant le coup d’envoi de la rencontre face à Nancy, rompant ainsi avec la trêve et l’union sacrée respectée par la grande majorité des supporters de l’OM ce mercredi. Si le discours est tranchant et que les chants ou banderoles pour le retour d’Eric Gerets ont déjà existé, ce rappel commence forcément à peser à l’approche de la fin de la saison, et à l’heure où le nom de Didier Deschamps est cité régulièrement du côté de Valence ou de l’AS Roma. Toutefois, le champion du monde n’a pas tenu à apporter plus d’importance que cela à ce mouvement. 


« Ce n’est pas agréable. Cela concerne une trentaine de personnes. Ils ont la liberté de s’exprimer. Cela ne sert à rien d’en rajouter », a posément expliqué Didier Deschamps, qui ne fait tout de même pas l’unanimité contre lui à l’OM, et que le palmarès parle pour le moment en sa faveur.