Bielsa : « Amalfitano a commis une faute grave et inexplicable »

Bielsa : « Amalfitano a commis une faute grave et inexplicable »

Photo Icon Sport

Au lendemain du clash vécu à l’entraînement avec Morgan Amalfitano, Marcelo Bielsa est très longuement revenu sur ces événements. Et le coach de l’Olympique de Marseille a retracé avec des détails l’historique de toute cette polémique, affirmant que le milieu de terrain, qu’il voulait garder cette saison, mais pas l’OM, savait pertinemment ce qui l’attendait. Marcelo Bielsa a indiqué que l'attitude d'Amalfitano jeudi était totalement incorrecte.

« Interrompre la séance était inévitable (…) Durant toute ma carrière, j’ai été du côté des joueurs, je ne prends jamais de mesure disciplinaire à leur encontre. Lorsqu’il y a un problème entre la direction et un joueur, je suis toujours du côté des joueurs, même quand ils n’ont pas raison. Concernant Amalfitano, je n’ai pris aucune mesure disciplinaire contre lui et on l’a convoqué pour s’entraîner ce vendredi. Mais jeudi son comportement n’était pas logique (…) J’ai vu la totalité des matches d’Amalfitano en Premier League, je sais tout ce qu’il a fait et je connais ses caractéristiques. Cela montre mon intérêt, et je voulais inclure Amalfitano dans mon projet pour 2014-2015. Et c’est l’administration de l’OM qui m’a donné deux arguments pour justifier qu’Amalfitano ne figure pas dans ce projet, c’est la décision de la direction et leurs arguments étaient logiques (…) Monsieur Amalfitano sait depuis le premier jour qu’il ne jouera pas dans l’équipe de Marseille 2014-2015. J’avais demandé à ne travailler qu’avec les joueurs qui seraient là toute la saison, mais on m’a demandé de faire participer Amalfitano et Cheyrou à la préparation, car ils l’avaient demandé afin de faciliter un départ futur de Marseille (…) J’ai accepté, car je suis du côté des joueurs et je l’assume. Cheyrou et Amalfitano ont participé aux cinq matches amicaux et cela a peut-être été un choix injuste de ma part, car nous n’avons pas incorporé des jeunes, juste pour pouvoir entretenir la forme de Cheyrou et Amalfitano (…) Une fois le championnat commencé, je n’ai pas considéré Amalfitano comme un joueur actif, et l’entraînement de vendredi servait à préparer le match de dimanche. J’avais décidé de lui donner sa journée, car c’était un travail spécifique et il en a été informé. Mais il a décidé de participer à la séance et il a dit qu’il avait le droit de le faire (…) Comme il voulait s’entraîner, on a accepté. On a décidé du travail qu’il devait faire, mais il a dit que ce n’était pas ce qu’il voulait faire, il voulait travailler avec l’autre partie de l’équipe. Mais là c’était un peu fort, et il a décidé d’interrompre l’autre activité. J’ai donc choisi la décision la moins mauvaise (…) Nous travaillons depuis 50 jours avec Amalfitano, et il y a des choses qui ont demandé de ma flexibilité et j’ai accepté cela (…) Il a commis une faute grave et inexplicable. Il n’a pas été correct avec ses coéquipiers, qui ont compris sa détresse, sa position. Mais là c’était une offense à l’autorité », a précisé Marcelo Bielsa, qui a tenu à mettre les choses au point dans cette histoire. On attend désormais la version de Morgan Amalfitano, qui est sous la menace d’une sanction disciplinaire de l’OM, comme l’a précisé le club phocéen.