Anigo : « On peut aller dans toute l’Europe, sauf à Paris »

Anigo : « On peut aller dans toute l’Europe, sauf à Paris »

Photo Icon Sport

Le directeur sportif n’a jamais la langue dans sa poche lorsque l’on touche à son club. S’il a été le premier à enflammer le débat au sujet des places allouées aux supporters marseillais, il est tombé de très haut en apprenant que le déplacement complet était annulé par la LFP. Si, comme son président, il soutient la politique menée par le président Robin Leproux, il trouve complètement injuste de voir ses supporters payer pour des faits qui leur sont complètement étrangers. La méthode de la prudence à outrance à fini par agacer José Anigo.

« C'est la pire manière de combattre le fléau de la violence ; la justice est faite pour ça. Nos supporters ne méritaient pas une telle injustice, on leur fait payer des faits qui ne leur sont pas imputables. Il y a eu, la saison dernière, des actes tristes, regrettables, graves, mais qui ne nous concernaient pas. Et si, dans le métro, il y avait un mort, on va interdire le métro aux Marseillais ? Tout de même : nous pouvons aller dans tous les stades en Europe, ça se passe à peu près correctement et là, on ne peut aller à Paris ? C'est tout de même la capitale de la France ! C'est lamentable qu'on ne puisse pas se rendre dans la capitale de notre pays pour voir un match de football ! Et si demain, le PSG, en Ligue des champions, rencontre Chelsea ou Liverpool ? On va les empêcher de venir aussi », interroge le directeur sportif marseillais, qui sait bien que dans cette affaire, le clasico a bon dos et surtout que cette nouvelle rassurante pour les autorités devrait permettre au match de bien avoir lieu à 21h00, un horaire si cher à Canal +…