Brest-Reims : Après le grand bazar de la VAR, Letang se pose des questions

Brest-Reims : Après le grand bazar de la VAR, Letang se pose des questions

Photo Icon Sport

Scène assez incroyable dans le match entre Brest et Rennes ce samedi soir, avec le refus des Brestois d’engager malgré les demandes insistantes de l’arbitre, qui avait vu sa décision d’accorder le but de Raphinha valider par les arbitres en charge de la VAR. Mais devant le refus des locaux de procéder à l’engagement, et après plusieurs minutes de palabres, M. Turpin est finalement allé voir les images et a refusé le but de l’attaquant brésilien, pour une poussette préalable dans la surface. Une jurisprudence qui pose question pour le président des « Rouge et Noir ».

« À la 65ème minute, le but est dans un premier temps validé par l’arbitre après échanges avec ses collègues qui avaient les images. C’est allé très vite, il a alors largement pris le temps d’analyser la situation. Puis après avoir demandé à plusieurs reprises aux Brestois d’engager, il y a eu une intervention extérieure puis les joueurs, des palabres. L’arbitre est revenu sur une situation qu’il avait mesurée et partagée. C’est forcément particulier, quelque chose que je n’avais jamais connue. Heureusement, on s’est expliqué avec beaucoup de calme avec les Brestois en fin de match. On ne va pas entrer dans la parano ou la théorie du complot mais il faut s’interroger. Cela veut dire quoi ? La prochaine fois qu’une décision ne nous est pas favorable, on n’engage pas ? Au-delà du Stade Rennais F.C., ce sont des situations que l’on ne peut pas revoir cette saison », a pesté Olivier Letang, dont les dirigeants ont posé des réserves après le refus de but, même si elles n’ont que très peu de chances d’aboutir.