FCGB : Sankharé champion du monde, Riolo a de l’imagination

FCGB : Sankharé champion du monde, Riolo a de l’imagination

Photo Icon Sport

Après la défaite contre le FC Copenhague (1-2) jeudi en Europa League, Younousse Sankharé a poussé un énorme coup de gueule.

« C'est de la concentration, putain de merde, ce n'est pas possible ! », a lâché le milieu de Bordeaux en référence aux buts encaissés. Mais l’ancien Parisien a vite été repris de volée par Daniel Riolo, persuadé que le Girondin représente le symbole idéal du foot français. « Sankharé, c'est quand même le prototype du vrai faux joueur de foot. Je pense que c'est typiquement le gars qui souffre de ce qu'est notre football en France, a estimé le consultant de RMC. Ce n'est pas, au niveau du potentiel, un gars moins fort que Nzonzi, par exemple, et je me demande même si, balle au pied, Sankharé n'est pas plus fort techniquement, quand ils démarrent tous les deux. »

Alors pourquoi leurs parcours sont-ils si différents ? « Nzonzi il est parti en Angleterre, il a galéré au début, il s'est accroché, et en sortant de son cocon, ici, il a fait la carrière qu'on sait, jusqu'à devenir international et à intégrer le groupe France à la dernière minute pour être dans les 23 champions du monde. Sa carrière a pris un autre tournant, a souligné le spécialiste. Sankharé, on l'avait vu monstrueux au PSG, à la fin des années 2000. Enfin, surtout Paul Le Guen... »

La carrière gâchée de Sankharé

« S'il était parti à l'étranger pour galérer un peu il avait le potentiel pour faire une carrière de ce type-là. Mais il fait partie de ces joueurs qui se sont englués dans la mentalité Ligue 1, à jamais vraiment bosser, et au bout d'un moment le cerveau fatigue et devient mollasson, donc tu ne mets pas tes qualités en avant. (...) Finalement, Sankharé, c'est un mec qui gâchera sa carrière », a prédit Riolo, qui n’épargne pas l’international sénégalais, pas plus que le niveau et l’exigence de la Ligue 1.