L’Ajax, c’est « le plus facile » pour Auxerre

L’Ajax, c’est « le plus facile » pour Auxerre

Photo Icon Sport

L’AJ Auxerre a beau être un représentant du football français, le club bourguignon est plutôt considéré comme un petit Poucet dans cette compétition. Jean Fernandez a pu se rendre compte ce mardi lors de sa conférence de presse, en se passant du traducteur néerlandais, pour la simple et bonne raison, fait suffisamment rare pour être signalé, qu’aucun journaliste batave n’était resté pour écouter les propos de l’entraineur auxerrois. Cela a permis, comme l’a reconnu l’entraineur bourguignon, « d’aller plus vite », et surtout de conserver l’espoir de faire une surprise dans cette phase retour.

« A chaque fois, on a été à la hauteur de notre adversaire, à chaque fois prestigieux, à commencer par le Zenit Saint-Pétersbourg. Il nous a manqué un peu de qualité sur le plan offensif. Dans ces équipes, il y a de grands joueurs, les meilleurs joueurs européens voire du monde, qui peuvent faire la différence. Contre le Real, il y avait un équilibre dans le jeu pendant 90 minutes, et il a suffi d'une action de Di Maria pour qu'on perde. On progresse face à ces équipes-là, mais l'important est de gagner. Ce sera difficile à Bernabeu, on a deux matches à domicile, a priori le plus facile sera contre l'Ajax, sans vouloir lui manquer de respect », a confié Jean Fernandez, qui sait qu’à force de passer tout près d’une performance, il serait désormais plus que temps de parvenir enfin à marquer des points.