OL : Reine-Adelaide, un transfert pas fair-play ?

OL : Reine-Adelaide, un transfert pas fair-play ?

Photo Icon Sport

La semaine passée, l'Olympique Lyonnais giflait le SCO Angers (6-0) deux jours seulement après l'officialisation du transfert de Jeff Reine-Adélaïde du club angevin à l'OL. Les deux clubs ayant négocié le fait que le joueur ne soit pas aligné par Sylvinho, c'est depuis les tribunes du Groupama Stadium que le jeune milieu de terrain a suivi la rencontre entre sa nouvelle équipe et son ancienne formation. Mais une semaine plus tard, Stéphane Moulin n'a toujours pas digéré la manière dont les choses se sont passées. Non pas que l'entraîneur du SCO remette en choix de ses dirigeants de vendre Reine-Adélaïde, mais il estime que le timing de la vente lui laisse un goût très amer dans la bouche.

« Je savais que Jeff voulait partir, mais je ne l’avais pas dit. La seule chose qui m’a dérangé, et ce n’est pas lié au président, ni à Olivier Pickeu c’est le timing de l'opération et le fait que Jeff parte deux jours avant qu’on aille jouer à Lyon. On s’est retiré une force pour ce match et cela n’aurait rien changé car Lyon est bien plus fort que nous. Mais je n’ai pas aimé la manière dont ça s’est terminé, mais je le redis cela n’a rien à voir avec mon président ou Olivier Pickeu », a fait remarquer, sur RMC, l'entraîneur du SCO Angers.