Signé Ribéry !

Signé Ribéry !

Photo Icon Sport

Grâce à un but de Franck Ribéry, la France a battu la Lituanie (1-0). Les Bleus reprennent la deuxième place du groupe. 

 

Tout comme au match aller, la France a souffert mais la France s'est imposée sur le même score (1-0) et grâce au même buteur, Franck Ribéry à la 75e. Cette victoire permet aux Bleus de passer à la deuxième place du groupe à deux points de la Serbie. 

Sur une pelouse digne de ce nom, et dans une ambiance plus sympathique que réellement chaude, on pensait que les Bleus allaient faire plus facilement la différence. Mais dans un scénario quasiment similaire à celui de samedi dernier, la Lituanie résistait tant bien que mal en première période. Laissant l’initiative du jeu à la France, les visiteurs s’appliquaient à ne pas commettre d’erreurs défensives, histoire d’arracher un point très précieux au stade de France. Et à la vue d’une première période insipide, ou presque, ce challenge semblait possible, mais si l’on sait que les Lituaniens ont souvent du mal au fil des minutes. 

Le début de seconde période allait confirmer cette impression, puisque les Tricolores faisaient le siège du but lituanien sans toutefois trouver la faille. Mais les apports offensifs de Benzema et Gignac, entrés à la place de Gourcuff et Luyindula, peu inspirés, allaient faire la différence. Le pressing était plus intense devant la cage de Karcemarskas et c’est fort logiquement que la France allait marquer sur une action superbe menée par des tricolores enfin offensifs. Benzema servait idéalement Henry , qui lançait Gignac, ce dernier adressant un centre somptueux que Ribéry poussait au fond du but lituanien (1-0, 75e). Ce but soulageait visiblement le camp tricolore qui commençait quand même à trouver le temps long. Il restait maintenant à gérer ce dernier quart d’heure entre nécessité de creuser un écart conséquent et l’obligation de garder ce court, mais très précieux avantage. Prudents, les Français préféraient assurer ces trois points essentiels. Avec six points sur six pris en quatre jours contre la Lituanie, la France a fait le travail.