Sextape : Benzema attend une réponse décisive dans 48h

Sextape : Benzema attend une réponse décisive dans 48h

Photo Icon Sport

C'est ce lundi que la Cour de cassation rendra son jugement concernant la validité de l'enquête réalisée dans le cadre de l'affaire de la sextape de Mathieu Valbuena. Une enquête dont Karim Benzema conteste le sérieux.

Karim Benzema et Mathieu Valbuena ne se croiseront pas lundi à Paris, puisque les deux joueurs ne sont pas attendus devant la Cour de cassation, mais nul doute que du côté de Madrid et d’Athènes les deux anciens coéquipiers en équipe de France seront attentifs aux nouvelles en provenance de Paris. En effet, dans 48 heures, la justice prendra une décision finale concernant la validité d’une partie de l’enquête menée par la police dans le cadre de l’affaire de la sextape de Mathieu Valbuena. Le joueur du Real Madrid estime avoir été piégé par un policier qui a joué l’intermédiaire entre le milieu de l’Olympiakos et ceux qui voulaient lui soutirer de l’argent en échange de la disparition définitive de la fameuse sextape. « Le fait n’est pas simplement qu’il y ait un policier qui se soit fait passer pour quelqu’un d’autre, c’est qu’il a relancé régulièrement les personnes », a répété Maître Patrice Spinosi, avocat de Karim Benzema, à l’Agence France Presse.

Du côté de l’avocat de Mathieu Valbuena, bien connu du foot français, on prend évidemment le contrepied du clan Benzema. « On ne peut pas dire que les policiers ont provoqué l’infraction. La ruse n’est absolument pas interdite ou alors il faut interdire les filatures, les planques, les interceptions… C’est tout à fait normal que le policier maintienne un contact », précise Maître Frédéric Thiriez, qui ne voit pas comment la justice pourrait annuler le travail des policiers. Dans un premier temps, la chambre criminelle de la Cour de cassation avait donné raison à Karim Benzema, mais la Cour d’appel de Paris avait infirmé cette décision. Lundi, l’assemblée plénière de la Cour de cassation va faire un choix qui sera final. S’il va dans le sens de Karim Benzema, l’accusation aura bien du mal à continuer d’accuser le Madrilène d’avoir participé à ce chantage. Dans le cas contraire, KB9 pourra difficilement éviter un procès.